RLF (Revue Laitière Française) 26 juin 2013 à 08h00 | Par R.Lemoine

3A fait le choix de Sodiaal

Les Conseils d'administration de 3A et Sodiaal ont annoncé leur projet de fusion pour fin 2013

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Alors que Sodiaal et 3A travaillent depuis longtemps ensemble,
leurs sociétaires ont approuvé le projet de rapprochement
des deux coopératives. Thierry Lanuque, le président de 3A
(à gauche) et Philippe Carré, le directeur, espèrent ainsi donner
plus de visibilité sur le long terme aux producteurs du Sud-Ouest
et d'Auvergne, régions à faible densité laitière.
Alors que Sodiaal et 3A travaillent depuis longtemps ensemble, leurs sociétaires ont approuvé le projet de rapprochement des deux coopératives. Thierry Lanuque, le président de 3A (à gauche) et Philippe Carré, le directeur, espèrent ainsi donner plus de visibilité sur le long terme aux producteurs du Sud-Ouest et d'Auvergne, régions à faible densité laitière. - © R.d

 

> Cela devait arriver. Depuis des années la question se posait. Celle d'adosser 3A à un grand groupe coopératif. Aujourd'hui, avec les hommes qui sont aux commandes, c'est chose faite. Thierry Lanuque, le président de 3A en est fier. C'est la vision qu'il a toujours eu et qu'il a défendu dès son arrivée au conseil d'administration de la coopérative du Sud-Ouest, il y a une dizaine d'années.Avec le nouveau directeur nommé il y a un an, Philippe Carré (directeur de Boncolac), il a franchi ce pas malgré les entraves. « Mon objectif a toujours été de construire une coopération laitière forte pour peser dans les rapports commerciaux avec la grande distribution. La concentration s'imposait ». Ce n'est toutefois pas son seul souci. « Nos régions sont à faible densité laitière. Il faut savoir préparer l'avenir avec sérénité sans attendre d'être acculé à se restructurer ». Et c'est vers Sodiaal que 3A a choisi de se tourner lui apportant une présence en termes de collecte dans huit départements en Auvergne et dans le Sud Ouest où Sodiaal était absent.

 

BONCOLAC, LA PÉPITE

 

Comment s'organise ce rapprochement qui va apporter à Sodiaal un chiffre d'affaires supplémentaire de 756 millions d'euros et une collecte additionnelle de 468 millions de litres ? En vue de cette opération, 3A qui détenait 7 % de Candia, en est sorti au 31 décembre 2013, acquérant au passage des parts dans Sodiaal international. « Nous avons voulu sauver la valeur capita- listique de 3A face à la dévalorisation de Candia. Mais nous gardons un contrat de lait de 215 millions de litres avec Sodiaal », précise Thierry Lanuque. 3A apporte à Sodiaal dans le trousseau son activité Boncolac, qui fait la différence. Ce leader en pâtisseries et traiteur premium surgelés réalise un chiffre d'affaires de 100 millions d'euros, compte 7 usines, et a l'intention d'investir. « En s'adossant à Sodiaal nous aurons les moyens de développer cette activité », s'extasie Thierry Lanuque qui souhaite faire croître rapidement cette activité. Boncolac est leader en marques de licences avec 12 400 tonnes de pâtisseries et 3 000 tonnes de produits traiteur.

 

LFO, PLUS COMPLIQUÉ

 

3A c'est aussi et surtout un groupe fromager avec Les Fromageries Occitanes (LFO), ses 237 millions d'euros de chiffre d'affaires et ses 9 sites dédiés aux fromages, notamment les AOP d'Auvergne et des Pyrénées : cantal, saint-nectaire, bleu d'Auvergne, roquefort, tomme des Pyrénées et Ossau Iraty. Au total 40 000 tonnes de fromages de vache, brebis Quand l'innovation côtoie la tradition. Solutions innovantes pour les industries Food & Beverage et Life Sciences Cuves & Lignes de Procédé : ensemble donnons vie à vos projets - contact@pierreguerin.fr Le savoir-faire de Pierre Guérin dans le domaine des produits laitiers s'étend de la réception et du stockage du lait cru à l'alimentation des machines de conditionnement, plus particulièrement pour les applications suivantes : - laits de consommation (cru, pasteurisé, stérilisé, UHT) - crèmes et beurre - yaourts (étuvés, brassés, à boire, thermisés) - desserts (flans, laits gélifiés, crèmes desserts, riz au lait, semoules...) - fromages frais (natures, sucrés, aromatisés, aux fruits) - produits laitiers maturés ou non - fromages affinés et fromages fondus - produits à technologie analogue (Jelly, produits à base de lait de soja...). www.pierreguerin.com et chèvre. Mais LFO c'est une structure complexe dont Bongrain détient 12 % des parts, Altitude (8 %) et Sodiaal (1 %). Dans un premier temps, LFO figurera en tant que Business unit à part entière en attendant les différents arbitrages en cours entre Sodiaal et Bongrain. « Nous n'échapperons pas à une discussion avec Bongrain », estime Thierry Lanuque. « La coopération doit garder le maximum de la valeur ajoutée. Une synergie est à trouver sûrement avec Monts et terroirs ». LFO fabrique également 6000 tonnes d'emmental, une activité proche d'Entremont. Quel que soit le choix final, cette nouvelle énergie devrait aider LFO à se faire une santé. « En 2012, LFO a perdu 4500 tonnes alors que nous avions pris le pari de faire passer une augmentation de tarif auprès de la distribution. C'est ainsi 5 millions d'euros qu'il a fallu soustraire à notre bilan financier. L'objectif est de reconquérir nos marges commerciales », rapporte le président. « Nous avons commencé le redressement de LFO en agissant sur nos frais fixes notamment. Avec Sodiaal nous pourrions accélérer le mouvement en trouvant les bonnes syner- gies », poursuit le directeur. Ce regroupement devrait en plus aboutir à la constitution d'un leader du fromage et en particulier des fromages de terroirs et AOP.

 

YÉO, 1er INTERVENANT MDD BIO

 

Et que faire de Yéo (65 000 tonnes de produits frais sous MDD et une usine située à Toulouse) alors que Yoplait est gérée par General Mills qui détient la majorité ? « Yéo devrait constituer une nouvelle entité chez Sodiaal, et faire partie d'un pôle produits frais-surgelés dans un premier temps », rapporte Philippe Carré qui vante cette activité : « Nous avons baissé le point mort. Nous sommes à l'équilibre. On peut faire 15 000 tonnes de plus avec 20 personnes supplémentaires et nous pouvons doubler grâce à quelques investissements.Yéo est la seule unité MDD située au sud de la France. C'est un atout".

 

BONILAIT PROTÉINES, COMPLÉMENTARITÉ DANS LE SÉRUM

 

Bonilait protéines, dont 3A est l'actionnaire majoritaire (57 % des parts) aux côtés de Maîtres Laitiers du Cotentin, Terra Lacta, Terrena et Eurial ainsi que des coop d'Auvergne, devrait s'insérer dans le pôle produits secs de Sodiaal du fait de sa complémentarité avec Eurosérum. Bonilait Protéines est spécialisé dans les produits industriels en poudre pour l'allaitement animal (poudres de sérum réengraissées) et depuis peu pour l'alimentation humaine (poudres pour l'industrie alimentaire) soit un volume additionnel pour le premier groupe coopératif français de 70 000 tonnes d'extrait sec. Bonilait occupe le cinquième rang en Europe en matière d'allaitement animal. Les deux conseils d'administration de 3A et de Sodiaal ont voté simultanément le projet le 25 juin. Il reste à obtenir l'accord des sociétaires, l'approbation des autorités de la concurrence et consulter les instances représentatives du personnel.

François Iches, 
président de Sodiaal
François Iches, président de Sodiaal - © r.d

IL A DIT...

« 3A et Sodiaal ont une longue histoire commune »

 

Après avoir pris des chemins collatéraux avec toutefois des échanges d'actifs, le fait de procéder à une unification des deux coopératives permet à Sodiaal d'augmenter sa taille critique et de profiter de la complémentarité entre les deux entreprises en fromage et produits industriels et au niveau de l'amont laitier. Mon souhait est que cela se passe dans le respect des particularités et de l'identité de chacun. Tout naturellement, les responsables actuels de 3A trouveront leur place au sein de la direction de Sodiaal: au Bureau, au conseil d'administration et aux présidences des régions. »

 

NOUVEAU SODIAAL EN CHIFFRES

 

La saga de Sodiaal se poursuit. En intégrant coup sur coup les Fromageries de Blâmont et le groupe 3A, Sodiaal dépasse les 4,7 milliards de litres de lait collecté avec plus de 14 400 adhérents et plus 5,3 milliards d'euros de chiffre d'affaires.

o Sodiaal : 4,4 milliards d'euros de chiffre d'affaires, 49 sites industriels, 7 250 salariés, 12100 producteurs, 4,1 milliards de litres collectés ;

o 3A : 756,4 millions d'euros de chiffre d'affaires, 21 sites industriels, 2 091 salariés, 2 000 producteurs, 468 millions de litres collectés, + 130 Ml d'achats extérieurs ;

o Les Fromageries de Blâmont : 157 millions de chiffre d'affaires, 7 sites industriels, 300 producteurs, 150 millions de litres collectés.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Revue Laitière Française se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui