RLF (Revue Laitière Française) 27 avril 2012 à 11h53 | Par R.Lemoine

CONTRÔLES EN LIGNE - Les capteurs marquent de nouveaux points

Des analyseurs qui contrôlent en continu la composition du lait à l’étape de standardisation, des détecteurs de présence dont les formes sont repensées pour faciliter les nettoyages, des caméras qui gagnent en compacité, en robustesse et en vitesse d’acquisition d’images, les appareils pour le contrôle en ligne n’en finissent pas de faire des progrès.Tour d’horizon des nouveautés.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
COGNEX - PBI
COGNEX - PBI - © RLF

COGNEX

 

Une caméra avec mise au point automatique

 

La série de capteurs de vision de Cognex, destinée aux applications de contrôle de conformité par caméra, s’enrichit d’un nouveau modèle : l’In-Sight 7000. Logée dans un boîtier IP 67 résistant aux environnements industriels difficiles, cette nouvelle déclinaison joue la robustesse et la compacité. Mais surtout, elle se démarque par une impressionnante vitesse d’acquisition d’images : elle peut saisir 100 images par seconde en résolution 800 x 600 ou 60 images par seconde en résolution 1280 x 1024.

 

L’un de ses avantages est par ailleurs d’intégrer une fonction de mise au point automatique. « Sur les lignes multi-produits, cela veut dire que les utilisateurs peuvent régler et enregistrer les valeurs de netteté en fonction des produits. La mise au point se fait ensuite automatiquement sans besoin d’ajustement manuel de l’optique entre deux fabrications », souligne Alain Duflot, spécialiste des applications de vision chez Cognex France.


La version 7 000 possède un éclairage intégré. Sauf cas particuliers, elle ne nécessite pas d’éclairage complémentaire, d’où là encore, un gain d’encombrement. Comme les autres modèles de la série In-Sight, cette nouvelle déclinaison intègre l’ensemble des outils de traitement d’image de
Cognex. Elle vise une place autant dans les applications de détection de  défauts que dans celles de mesure, guidage ou alignement. Au total, Cognex propose 20 versions de capteurs par vision. « Si nous continuons à élargir notre gamme, c’est pour que chaque client puisse trouver dans notre offre le modèle adapté à son niveau d’exigences en termes de vitesse, de résolution et d’encombrement », justifie Olivier Ferraille, directeur Europe du Sud de Cognex.

 

PBI

 

Un analyseur de gaz économique

 

PBI Dansensor présente le Map Check 3 : un nouvel analyseur de gaz en continu pour le contrôle en ligne des niveaux d’O2 et de CO2 dans les sachets sous atmosphèremodifiée ou protectrice. Grâce à une fonction de pilote et de régulation de l’injection de gaz, celui-ci permet de réaliser jusqu’à
30 % d’économie sur la consommation en gaz. Une fonction de contrôle garantit la conformité de tous les sachets.
KROHNE
KROHNE - © RLF

 

KROHNE

 

Un analyseur dédié à la standardisation des laits

 

Krohne était jusqu’à présent connu pour ses appareils de mesure de débit, de niveau et de pression. Il devient également constructeur d’analyseurs
optiques pour le contrôle en ligne de la composition des produits. L’instrumentiste allemand présente, avec l’Optiquad, un spectromètre spécialement conçu pour la standardisation des laits. Calibré pour déterminer la teneur en matière grasse, en matière protéique et en lactose, l’appareil utilise une technologie basée sur 12 longueurs d’ondes
(200 à 4 000 nm) et 4 modes de transmission du signal lumineux: transmission, dispersion, fluorescence et réfraction. L’instrumentiste annonce une précision de mesure de + 0,03 % pour la matière grasse, +/- 0,02 % pour la matière protéique et +/- 0,1 % pour le lactose. « L’Optiquad
réalise une mesure directement dans la canalisation à travers un hublot optique. Il est en cela différent des appareils qui prélèvent un échantillon, l’analysent dans un laboratoire miniature déporté puis recommencent l’opération. Ici, la mesure continue et porte sur le flux total de produit », souligne Christian Jay, responsable de la gamme chez Krohne France.

Le spectromètre a été développé à partir d’une technologie issue d’une université allemande. Il est fonctionnel sur un site industriel en Allemagne. En France, il suscite l’intérêt. « Aujourd’hui, une partie des industriels
continuent de contrôler la composition des laits par le biais d’analyses au laboratoire, ce qui veut dire qu’ils doivent attendre les résultats avant de pouvoir rectifier le tir lorsque cela est nécessaire.Tout l’enjeu de l’analyse en ligne est de permettre une correction immédiate par régulation sans qu’il n’y ait besoin de stocker le lait ni de réajuster la composition après coup », explique Christian Jay.

 

MESUREX


Des capteurs de pression miniatures


Mesurex met à jour son catalogue. Parmi les nouveautés : des capteurs
miniatures pour la mesure de pression lancés pour les applications où il manque de place. Ces derniers peuvent être utilisés pour des mesures statistiques mais aussi pour des mesures dynamiques. Entièrement en acier inoxydables, ils sont compatibles aux fluides corrosifs ou conducteurs. Ils génèrent un signal analogique.

Mesurex fabrique des capteurs de pression, de température, de force,
de vibration, d’accélération, de vitesse, d’humidité et de détection de
présence.

TTS-CIPTEC - SICK - WENGLOR
TTS-CIPTEC - SICK - WENGLOR - © RLF

TTS-CIPTEC

 

4 capteurs optiques pour le secteur laitier

 

TTS-Ciptec, anciennement TTS Technologies, apporte des évolutions à sa gamme de capteurs optiques en la rebaptisant par la même occasion. La série s’appelait Optec. Elle porte à présent le nom de Ciptec. Elle regroupe quatre principaux modèles, à commencer par le Ciptec-M : un turbidimètre spécialement conçu pour l’industrie laitière.

Précalibré pour 9 produits laitiers courants, celui-ci est destiné au tri des eaux blanches ou plus généralement au suivi des interfaces eau/produit laitier ou produit laitier/produit laitier. La gamme comprend également le Ciptec-COD: un capteur destiné au suivi en temps réel de la DCO des effluents laitiers, avec pour enjeu d’aider à remonter aux causes d’augmentations de charge. La gamme inclut aussi le Ciptec-F : un turbidimètre à basse turbidité. En industrie laitière, celui-ci peut s’utiliser pour déclencher des alarmes lorsque du lait vient contaminer de l’eau propre. Il peut par exemple servir d’indicateur de fuite en retour de pasteurisateur ou en retour d’eaux de condensation.

La gamme comprend enfin le Ciptec-C : un spectrophotomètre en ligne destiné à l’optimisation de la durée des différentes étapes de nettoyage en place. Il permet de définir le laps de temps pendant lequel la soude et l’acide ont une réelle action lors du lavage d’un objet (détection de traces jusqu’à 0,1 ppm de lait écrémé dans l’eau). Il constitue un levier pour réduire la durée d’immobilisation des équipementsde production.

 

SICK


Un capteur de niveau tout inox

 

Sick obtient la certification EHEDG pour un capteur de niveau entièrement en acier inoxydable, le LFP Inox, conçu pour les applications exigeantes en hygiène. Le modèle est également conforme aux normes 3A. Composé d’une tige le long de laquelle est transmise une onde radioélectrique, il utilise le principe d’une mesure par la technologie radar TDR. Celle-ci a l’avantage de ne pas nécessiter de calibration au moment de la mise en service. « Surtout, elle garantit une mesure rapide et précise », souligne David Ecobichon, responsable produits.

Grâce à une sonde sécable à la main, l’utilisateur peut lui-même ajuster la longueur de la tige en fonction de la taille de la cuve à équiper. Le capteur
LFP peut s’utiliser pour la surveillance des cuves de production ou pour celles des cuves nettoyage en place. Il permet de mesurer le niveau de remplissage sur une plage de 300 à 2000 ml.

 

WENGLOR


Un détecteur optique hygiénique


InoxSens est un détecteur otique pas comme les autres. Avec un design très étudié, il se confond à la machine pour satisfaire les contraintes d’hygiène des applications les plus sensibles. Sa forme s’inspire de celle d’un oeuf. Sans aucune zone de rétention, il garantit un parfait drainage
des salissures. Son boîtier IP 68 et IP 69 K entièrement en inox 316L soudé au laser résiste aux détergents et au nettoyage à haute pression.


L’ensemble de ses composants est compatible à un usage agroalimentaire, avec un certificat FDA. « Nous n’étions jamais allés si loin dans l’effort
de conception hygiénique », souligne Olivier Milon, directeur commercial de Wenglor France. Développés selon les standards EHEDG et NSF, les détecteurs optiques Inox-Sens sont disponibles en 3 versions : en réflexion directe, avec élimination d’arrière-plan ou en barrage sur réflecteur pour reconnaissance d’objets transparents.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Revue Laitière Française se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui