RLF (Revue Laitière Française) 10 juillet 2014 à 08h00 | Par Bien. Griffoul

Coopérative laitière de Haute-Normandie - CLHN - Partenariat avec Sodiaal et investissement en cours

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Jean-Marie Lavatine,
directeur de la CLHN
Jean-Marie Lavatine, directeur de la CLHN - © B.G

La Coopérative laitière de Haute-Normandie (CLHN), qui collecte 240 millions de litres de lait, approvisionne trois sites de Danone et Novandie à hauteur de 150 millions de litres. Elle vend également du lait écrémé et de la crème, lait qu’elle fait traiter à façon. Après avoir perdu un important contrat, en 2012, les responsables de la coopérative ont pris « deux décisions, explique Jean- Marie Lavatine, directeur de la CLHN. Nous avons d’une part décidé de construire un partenariat industriel et commercial avec Sodiaal, d’autre part, d’investir dans une unité de réception et de microfiltration du lait. » Le rétentat et le perméat seront commercialisés auprès de Sodiaal. Ce projet permettra de traiter dans un premier temps quelque 100 millions de litres de lait. « Nous allons réorienter vers ce site les volumes transformés en lait écrémé », précise le directeur. L’investissement (7,5 millions d’euros) est entièrement pris en charge par la coopérative.

UNE PREMIÈRE ÉTAPE

L’unité industrielle sera opérationnelle vers le milieu de l’année 2015 et sera évolutive afin de pouvoir accroître sa capacité. « Cet outil nous permettra d’ouvrir notre offre commerciale alors que nous étions condamné à ne vendre que du lait entier ou à le faire traiter à façon, poursuit Jean- Marie Lavatine. De plus, la majeure partie de notre lait étant destiné à la fabrication de produits frais, un segment en difficulté, nous accédons à des marchés complémentaires et en pleine croissance. » Ce partenariat avec Sodiaal pourrait n’être qu’une première étape, avant une éventuelle fusion. « Avec 250 millions de litres, nous n’avons pas la capacité d’accéder seuls aux marchés mondiaux, reconnaît le directeur de la CLHN. Si, demain, il faut aller plus loin pour donner de la visibilité aux producteurs, mieux sécuriser les débouchés et mieux capter la valeur ajoutée, nous l’envisagerons. Mais, nous avançons étape après étape. »

CHIFFRES CLÉS

240 millions de litres

500 points de collecte

zone de collecte : Haute- Normandie principalement, Picardie et Ile-de-France

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Revue Laitière Française se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui