RLF (Revue Laitière Française) 10 octobre 2013 à 08h00 | Par Hélène Suaudeau

Innovation - Une étude Cniel - Mintel

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Mintel.com

 

 

Récemment publiée, l’étude « Innovation laitière en 2012 – Monde » de Mintel Group pour le Cniel montre une forte hausse de l’innovation dans le secteur laitier en 2012 : près de 10 % de lancements supplémentaires par rapport à l’année précédente. Quasiment toutes les catégories de produits sont concernées, mais les yaourts et laits fermentés arrivent en tête (+14,9 %), en partie du fait de la forte croissance du marché américain. Ils sont toutefois suivis de près par le beurre (+13,8 %) et le fromage (+13,7 %). Seuls les desserts frais (-1,4 %) et surtout la crème (-13 %), font exception à cette embellie.

Au-delà des évolutions enregistrées, les catégories les plus innovantes demeurent le fromage et les yaourts et les laits fermentés. Les laits et boisson lactées n’arrivent que loin derrière, devant les desserts. Et globalement, le secteur laitier s’avère particulièrement actif dans le lancement de nouveaux produits (40 % des lancements), nouvelles variétés (32 %), nouveaux emballages (22 %), nouvelles formulations ou relancements. Il se classe au 5ème rang de l’alimentaire, derrière la boulangerie, les boissons non alcoolisées, les sauces et assaisonnements et les snacks.

La France occupe toujours le 4ème rang mondial en termes d’innovation laitière, derrière les Etats-Unis, l’Allemagne et le Royaume-Uni, et devant l’Italie, l’Espagne et le Brésil. L’hexagone enregistre par ailleurs une croissance plus forte (+17 %) de ses innovations, par comparaison à l’Allemagne (+7 %) et aux Etats-Unis (- 6 %). Globalement, c’est toujours l’Europe qui se classe en tête des zones géographiques les plus innovantes, avec 58,5 % du nombre de lancements. Viennent ensuite l’Asie Pacifique, l’Amérique du Nord, l’Amérique Latine et le Moyen-Orient et l’Afrique.

Au niveau mondial, la part des MDD dans les innovations continue à progresser, atteignant 23,7 % en 2012, soit 3 points de plus par rapport à l’année précédente et 7 points par rapport à 2010.

En termes de positionnement, la naturalité a le vent en poupe. Les allégations correspondantes totalisent 25 % des lancements contre 21 % en 2011. Vient ensuite l’allègement en matière grasse, l’environnemental et la santé fonctionnelle. Malgré leur baisse en Europe, les allégations fonctionnelles représentent 9,7 % des lancements de produits laitiers dans le monde, contre 8,5 % l’année précédente. Elles sont suivies d’assez près par les produits sans gluten et la praticité. L’enrichissement en vitamines et minéraux et l’allégation « convient aux intolérants au lactose » apparaissent comme des tendances plus marginales.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Revue Laitière Française se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Revue Laitière Française
Les brèves
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui