RLF (Revue Laitière Française) 27 août 2015 à 08h00 | Par Anne-Caroline Renard

Extraits végétaux - Des actifs aux multiples effets

Réserve inépuisable d’extraits végétaux actifs, en particulier par leurs effets antioxydants, les fruits n’ont pas encore livré tous leurs secrets. Mais au sein du règne végétal, de nombreuses autres sources de phytonutriments intéressent aujourd’hui la recherche et les fournisseurs d’ingrédients naturels.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © R.d

 

Les vertus thérapeutiques des plantes sont empirement connues depuis la nuit des temps. Aujourd’hui toutefois, les progrès des process d’extraction, des techniques analytiques et de la recherche scientifique permettent de mieux définir leurs effets et de comprendre plus clairement leurs mécanismes d’action. Certes, les effets d’un même extrait végétal sont souvent multiples et corrélés les uns aux autres. Mais ils sont mieux documentés et font l’objet d’un nombre croissant d’études cliniques. S’il existe des centaines de phytonutriments, les bénéfices santé de certains d’entre eux vont audelà de ceux apportés par les nutriments essentiels (vitamines et minéraux, notamment). « Les actifs qu’ils contiennent peuvent agir comme des antioxydants, protéger ou régénérer des nutriments essentiels et/ou contribuer à désamorcer l’effet de substances cancérogènes », rappelle MicroMarket Monitor(1). Mais les revendications des extraits végétaux sont innombrables : réduction du risque de maladies cardiovasculaires, prévention de la résorption osseuse, régulation de l’absorption des sucres, contrôle du poids, lutte contre le stress ou les troubles du sommeil, propriétés antimicrobiennes, action anti-inflammatoire, antimutagènes, préservation de la vision, lutte contre le vieillissement cutané, amélioration des performances sportives et même sexuelles…

Des arguments porteurs comme le montre le dynamisme du marché des compléments alimentaires. En France, selon le Synadiet(2), il a progressé de 6,4 % en 2014 pour atteindre 1481 millions d’euros. Avec, en pharmacie, circuit de distribution réalisant la moitié des ventes du marché, un grand succès des promesses axées tonus/vitalité, sommeil/stress, transit/ digestion, mais aussi minceur/ drainage, et dans une moindre mesure, défenses immunitaires, ophtalmologie, beauté, reminéralisant osseux, génito-urinaire, voies respiratoires ou encore senior/ménopause.

Certes, les alicaments et les boissons fonctionnelles ne sont pas encore positionnés sur l’ensemble de ces promesses. D’autant plus que la règlementation européenne a considérablement limité les possibilités d’allégations nutritionnelles et de santé sur les denrées alimentaires(3). Cependant, les évaluations des substances botaniques ne sont pas terminées.

 

ALLÉGATIONS

Mais cette persistance du flou règlementaire n’est pas un obstacle à l’innovation, d’autant plus que les développements ne s’adressent pas exclusivement au marché européen.

Parmi les derniers en date de Diana Food (groupe Symrise), Eyesee est un mélange d’extraits de carotte à haute teneur en beta carotène (pro vitamine A) et en anthocyanes, qui agissent en synergie sur les fonctions oculaires pour améliorer la transduction du signal nerveux et la circulation capillaire. Un produit qui en apporte 350 mg/jour peut alléguer : « La vitamine A contribue au maintien d’une vision normale. » La gamme Diana Nutri’Health capitalise aussi sur Appl’In, extrait de pomme breveté, qui « contribue à limiter la réponse glycémique », ou plus récemment sur Beet’4Perf, oxyde nitrique naturel et natif issu de betterave, qui « aide à accroître l’efficacité musculaire et à récupérer après le sport ». Autres ingrédients phares : les superfruits, à l’instar de ses extraits d’acérola (34 % de vitamine C naturelle et native) ou de Cran- Pure, gamme d’extraits de cranberry à haute teneur en proanthocyanidines (PACs) pour la prévention de la santé urinaire.

De son côté, Naturex, via sa filiale Naturex-DBS, lançait en début d’année une ligne d’extraits de canneberge en poudre standardisés non plus en PACs, mais en activité antiadhésive bactérienne (AAA) contre les E. coli, responsables de la majorité des infections urinaires. Une gamme issue d’un procédé d’extraction propriétaire et protégée par 6 brevets US et 3 brevets internationaux. Au salon Vitafoods 2015, le groupe mettait en avant son ingrédient « brûlegraisse » dédié à la nutrition sportive : Svetol, extrait naturel de café vert particulièrement riche en acides chlorogéniques clés. En 2014, il avait dévoilé au salon américain Supply Side West un nouvel ingrédient naturel pour la performance sexuelle : Macador, à teneur standardisée en extrait de maca (ginseng péruvien).

- © r.d

 

SANTÉ PHYSIQUE ET COGNITIVE

Nexira vient quant à lui de lancer Enostim, une formulation propriétaire d’extraits botaniques (polyphénols de pomme et de raisin enrichis en safran), pour stimuler la vitalité masculine. Le groupe, qui reprenait, fin 2012,Tournay Biotechnologies et sa marque phare d’extraits de canneberge Exocyan, mise aussi sur Oli-Ola, extrait d’olive biologique à teneur garantie en hydroxytyrosol (forme de polyphénols) qui autorise une allégation santé sur la protection du LDL-cholestérol contre l’oxydation. Et il poursuit ses études cliniques sur les propriétés anti-stress de Serenzo, ingrédient naturel biologique issu de variétés spécifiques d’agrumes, ou encore de ViNitrox, combinaison de polyphenols de pomme et de raisin pour améliorer les performances sportives.

DSM n’hésite pas à le rappeler. Fruitflow, concentré naturel d’actifs à base de tomate, fut le premier ingrédient approuvé par l’Efsa(4) au titre de l’article 13.5 du règlement (CE) n° 1924/2006 (allégations fondées sur des preuves scientifiques nouvellement établies ou des données exclusives). Il « aide à maintenir une agrégation plaquettaire normale, ce qui contribue à une circulation sanguine saine ». Le groupe surfe aussi sur les allégations génériques avec ses polyphénols d’olive elaVida. DSM rappelle aussi les effets bénéfiques potentiels de l’isoflavone de plante geniVida sur la réduction des symptômes de la ménopause et santé osseuse des femmes, ou ceux de resVida, forme pure de trans-resveratrol, l’un des antioxydants présents dans le vin rouge, peut-être à l’origine du french paradox.

Mais les recherches s’orientent aussi vers les substances actives sur le cerveau. Les travaux coordonnés par Verdure Sciences sur Longvida, extrait de curcuma optimisé améliorant les fonctions cognitives et l’humeur, remportaient à Genève l’un des NutraIngredients Awards 2015. Vital Solutions intervenait lors de la conférence du salon Vitafoods sur Bluenesse, extrait spécifique de mélisse officinale actif sur les performances cognitives. Et d’autres résultats, à l’instar de ceux dévoilés par Activ’Inside sur le Neuro- Phénol s’annoncent prometteurs.

 

 

(1) Phytochemicals and Plant Extracts Market — Analysis and Forecast (2013- 2019) - North America & Europe — mai 2015

(2) Chiffres clefs 2014 du marché des compléments alimentaires en France — Syndicat national des compléments alimentaires — mars 2015

(3) Règlement (UE) n ° 432/2012 de la Commission du 16 mai 2012 établissant une liste des allégations de santé autorisées portant sur les denrées alimentaires, autres que celles faisant référence à la réduction du risque de maladie ainsi qu’au développement et à la santé infantiles

(4) Autorité européenne de sécurité des aliments

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Revue Laitière Française se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui