RLF (Revue Laitière Française) 19 mars 2015 à 08h00 | Par S. Carantino

Hautes cadences, compacité, flexibilité...

Comme tous les acteurs industriels, les laitiers cherchent à réduire leurs coûts, sans diminuer leurs performances. Pour les conditionnements secondaires et tertiaires, qui servent à regrouper les produits, ils recherchent des machines plus productives ou plus flexibles. De leur côté, les fabricants valorisent la compacité, la sécurité et l’ergonomie.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © FAUST FAVART

 

En matière de recherche de performance, de sécurité et d’ergonomie, les laitiers suivent plusieurs voies. Les uns cherchent à augmenter leurs cadences, sans pour autant faire appel aux systèmes robotisés. Ainsi, Meca Système élargit sa gamme de formeuses de barquettes carton avec la série MS qui, parce que chacun des modèles est géré par trois servomoteurs, offre des cadences rapides, une grande souplesse de réglage et une simplicité des changements de formats. L’ergonomie du poste de travail est aussi prise en compte avec les équipements suivants: un magasin carton grande capacité, une distribution automatique des pastilles de colle à partir d’une réserve de 30 kilos intégrée dans la machine et la possibilité d’une sortie latérale à gauche ou à droite.

Le robot TP80 FastPicker
de Staübli bientôt disponible
en version hygiénique
Le robot TP80 FastPicker de Staübli bientôt disponible en version hygiénique - © STAÜBLI

 

DES POSTES ROBOTISÉS

D’autres laitiers, même s’ils sont encore peu nombreux,vont plutôt chercher à multiplier les postes robotisés. Les fabricants de robots, qui l’ont bien compris, s’attellent depuis quelques temps à élargir leur offre. Avec des gammes très larges de robots, Picker, Scara et 6 axes, Staübli a ainsi déjà largement investi les postes de conditionnement (emballages primaires et secondaires) dans l’industrie alimentaire. Parmi les derniers modèles lancés, notons le très rapide TP80 FastPicker, capable de dépasser les 200 coups par minute. Pour lequel, le constructeur annonce la sortie très prochaine d’une version hygiénique (HE), adaptée aux environnements humides et aux environnements qui doivent rester très propres. Comme tous les modèles HE, il sera capable de supporter des phases régulières et fréquentes de nettoyage et de stérilisation. Machine 4 axes, le TP80 Fast- Picker est très précis et très fiable (+ ou – 0,05 mm). Une précision maintenue même après plusieurs centaines d’heures de fonctionnement ! Il fonctionne dans des espaces larges avec une course de diamètre 1,6 mètre.

Au dernier salon de l’emballage, en novembre dernier, Tecma Group, la nouvelle entreprise qui réunit Tecma Pack et Ariès Packaging, avait insisté sur ses nouvelles forces en matière de robotisation et de mécanisation. Les solutions de mécanisation exposées étaient, notamment, la formeuse standard FM 2501-B et une FM 3 axes à pas court pour la formation de plateaux à micro-cannelures ou de boî- tes en carton compact à une cadence de 100 emballages à la minute. Il avait aussi mis le focus sur sa capacité à installer des fins de ligne complètes d’emballages souples de type gourdes.

MG-Tech combine encaisseuse wrap et
îlot de palettisation robotisé sur une
même plateforme.
MG-Tech combine encaisseuse wrap et îlot de palettisation robotisé sur une même plateforme. - © MG-TECH

 

COMPACITÉ ET FLEXIBILITÉ

La compacité pour des gains de place (par l’intégration de plusieurs fonctions sur une même plateforme) et la flexibilité des machines, pour gagner en souplesse, sont des critères également très recherchés. Ainsi, les îlots monoblocs se multiplient chez les constructeurs. Cama Group développe l’îlot monobloc IF315. Destiné aux cadences de production moyennes, cet ensemble regroupe, dans une même structure, une formeuse de caisse/boîte carton, un robot Delta RB590 pour le chargement et une machine à fermer le tout. Cet îlot permet de réaliser jusqu’à 35 caisses/ minute, dans un encom- brement réduit de 2x3 mètres, pour un budget maîtrisé. Gebo-Cermex propose Flexi- Case version 2, la deuxième génération de son encaisseuse FlexiCase, encore plus compacte, intégrant des outillages allégés et un nouveau manipulateur robotisé, le ER20 Cermex. Rappelons que la série FlexiCase réunit les fonctions de formage, d’encaissage et de collage pour des produits de formes difficilement accumulables, conditionnés en caisses américaines. La première version s’appuyait déjà sur le formage vertical pour diviser par trois l’espace nécessaire à cette fonction. Dans la version 2, l’optimisation de la fonction collage permet de réduire la longueur de la machine de 1100 millimètres. Les têtes de préhension, jusqu’alors composées de pièces en acier et de petits outillages, sont désormais proposées en carbone et aluminium avec une structure en nid d’abeille. La masse des têtes se trouve ainsi réduite de 30 % en moyenne. Ce qui apporte une plus grande souplesse. Avec ses deux axes combinés, polaire et cartésien, le nouveau manipulateur optimise la combinaison cadence/ masse embarquée/encombrement et contribue à la compacité de l’ensemble.

MG-Tech propose, quant à lui, un ensemble composé d’une encaisseuse wrap et d’un îlot de palettisation robotisée. La plateforme automatise les fonctions suivantes : le contrôle qualité des produits entrants, la formation, le remplissage et la fermeture des caisses et la palettisation. Elle fonctionne à une cadence de 45 caisses à la minute. Le changement de format, 100 % automatisé, est réalisé en moins de 15 secondes (idéal pour les petites séries). La palettisation avec préparation de couches est réalisée par un robot Delta. Les postes des tâches non automatisées (comme le chargement des découpes…) sont très ergonomiques.

Tecma Pack, au sein de Tecma Group, qui développe déjà la gamme d’encaissage Compact, traite le suremballage grâce à un module dédié et intégré à cette gamme. Ce module prend place entre celui de la mécanisation des cartons et celui de l’encaissage. Le suremballage s’effectue par mouvements séquentiels. Par rapport à une mécanisation en continu de la gamme Ariès, cette solution globale est légèrement limitée au niveau cadence, en fonction des packs et regroupements demandés, mais elle est beaucoup moins encombrante en longueur et plus polyvalente dans les configurations de packs et regroupements possibles. Lesquelles sont très diverses : pots individuels, plaquettes ou bouteilles ; simple et double files ; mono et multicouches ; « Up » ou « Drop » through; et packs 4 ou 6 faces. Dans cette solution, les produits et packs sont conformés et transportés dans chaque module par des navettes interchangeables, les séquences de pliage et collage étant effectuées à l’arrêt.

 

L’UNION FAIT LA FORCE CHEZ TECMA GROUP

Tecma Pack et Aries Packaging ont réuni leur expertise dans Tecma Group. Une entité française d’envergure mondiale, qui a pour vocation de concevoir, de construire et de monter des fins de ligne complètes, incluant divers métiers, la mécanisation du carton (compact et ondulé), le suremballage, l’encaissage et la palettisation. Aujourd’hui, cette alliance est présentée comme plus que gagnante par les responsables de l’entreprise. Elle permet, aux deux marques, de proposer l’offre la plus large du marché dans ces quatre métiers. Elle renforce leur expertise dans la mécanisation des cartons, la gestion des flux et la robotique. Elle leur ouvre de nouvelles perspectives d’applications dans les poches de type gourde (mise en carton) et surtout dans les bouteilles (suremballage et mise en étui). Elle élargit aussi leurs perspectives de développement, en particulier dans l’industrie laitière. Au sein de Tecma Group, les deux sociétés conservent leurs identités propres. Au cours des années, Tecma Pack s’est en effet affirmée dans le développement de concepts compacts et de solutions simples, efficaces et économiques pour l’industrie laitière. Soit des solutions reposant sur des machines séquentielles d’encaissage, qui vont toujours être développées, mais avec davantage de robotisation. Aries Packaging a, quant à elle, su maintenir une très grande avancée technologique pour proposer des solutions robotisées, en continu, en fait des solutions très techniques et spécifiques de suremballage et de mise en étui. Elle conservera cette avance.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Revue Laitière Française se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui