RLF (Revue Laitière Française) 10 juillet 2014 à 08h00 | Par C.P.

Isigny Sainte-Mère - Isigny Sainte-Mère vise la première place en lait infantile

Isigny Sainte-Mère poursuit sa stratégie de développement des laits infantiles et autres poudres pour l’export. Le chinois Biostime qui est entré au capital de la coopérative à hauteur de 20 %, captera un tiers des capacités de production.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
À gauche sur la photo,
Jean Schmit, président de
la coopérative d’Isigny 
Sainte-Mère.
À gauche sur la photo, Jean Schmit, président de la coopérative d’Isigny Sainte-Mère. - © C. PRUILH

L’assemblée générale d’Isigny Sainte- Mère, en avril dernier, a été marquée par la présentation des deux nouvelles tours de séchage, et un discours en chinois du nouvel associé de la coopérative basnormande.

La première devrait démarrer en janvier 2015. La montée en puissance des tours se fera progressivement en trois ans. « Notre capacité totale atteindra à terme 50 000 tonnes de poudres par an. Nous serons alors le premier producteur de lait infantile en France. Nous avons voulu un outil au top des exigences en matière d’hygiène », souligne Gérald Andrieu, nouveau directeur industriel de la coopérative

Daniel Delahaye, directeur
général d’isigny
Daniel Delahaye, directeur général d’isigny - © C. PRUILH

 

UN INVESTISSEMENT DE 50 MILLIONS D’EUROS

Un investissement de 50 millions d’euros a été fait avec Biostime, un client de longue date : 30 millions pour Isigny et 20 millions pour Biostime. La société chinoise a investi 17,5 millions en obligations non convertibles et 2,5 millions d’euros en capital, sur dix ans. Cette entrée au capital (20 %) en fait un associé non coopérateur, et une place a été faite au sein du conseil d’administration à Fei Luo, président directeur général de Biostime. Isigny estime qu’elle aura besoin de 40 millions de litres de lait supplémentaires à partir de 2015, soit une hausse de 20 % de ses volumes de lait par rapport à 2013. L’objectif de la coopérative est de certifier toutes les exploitations Agriconfiance (90 % d’exploitations certifiées en 2013), pour répondre aux exigences de ses clients. En 2013, 45 % du chiffre d’affaires a été réalisé à l’export, dont deux tiers est fait par les poudres et un tiers par le segment beurre-crème-fromages. L’entreprise prévoit que 60 % du chiffre d’affaires sera fait à l’export d’ici deux ans.

Les résultats de la coopérative sont en progression en 2013 : + 21 % pour le résultat d’exploitation qui atteint 3,9 millions d’euros (1,6 % du produit). La coopérative a reversé aux associés coopérateurs 3,40 euros pour 1 000 litres de ristournes et intérêts au capital social. Le lait a été payé 338 euros/1000 litres en prix de base, 361 euros avec la qualité, et près de 370 euros avec les compléments de prix, ristourne et intérêts.

L’année 2014 sera plus difficile. « Nous avons des emplois supplémentaires (environ 120) et des formations à mener, un prix du lait en hausse, et surtout des frais financiers conséquents », estime le directeur général d’Isigny, Daniel Delahaye.

BIOSTIME S’ADRESSE AUX MAMANS CHINOISES MODERNES

Le groupe chinois Biostime est spécialisé dans le développement et la commercialisation de produits de nutrition et de soin infantile et maternel. Il s’est diversifié dans les poudres de lait infantile haut de gamme à partir de 2006, et a développé une gamme made in France commercialisée depuis 2008.

« Notre stratégie est basée sur le client. D’où notre réseau Mama100, qui permet l’interactivité avec le client. Plus de 88% de nos ventes sont réalisées avec des membres actifs du réseau. Nous développons des applications mobiles, la traçabilité en ligne, la commande en ligne pour la livraison à domicile… pour nous adapter aux jeunes mamans très modernes. » Biostime investit dans un nouveau centre de recherche et développement, basé en Chine, mais conduit des projets de recherche à Toulouse et à Moorepark en Irlande et souhaite travailler sur l’innovation avec des partenaires français.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Revue Laitière Française se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui