RLF (Revue Laitière Française) 19 janvier 2016 à 08h00 | Par B. G.

Les coopératives demandent une aide à la collecte

Le lait de montagne n’échappe pas à la crise. Plus cher à collecter, il est menacé.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les coûts de collecte du lait
de montagne sont supérieurs
de 30 %.
Les coûts de collecte du lait de montagne sont supérieurs de 30 %. - © R.d

La dynamique de l’économie laitière dans la nouvelle région Auvergne- Rhône-Alpes est « menacée », préviennent la Fédération nationale des coopératives laitières (FNCL) et Coop de France. Elles demandent en conséquence « à la future grande région de se mobiliser pour apporter l’aide nécessaire au maintien d’une production vitale dans l’économie et le tissu régional », en ouvrant notamment « un dispositif d’aide à la collecte ». Quatrième région laitière, avec une production de 2,7 milliards de litres de lait, Auvergne-Rhône- Alpes représente la majeure partie de la production issue des zones de montagne, dont le quart est valorisé sous des signes officiels de qualité (AOP, IGP). L’activité laitière concentre également le quart des emplois de l’agroalimentaire. Mais, estiment les coopératives, le lait produit en montagne (68 % de la production régionale) est menacé à la fois par des facteurs structurels et conjoncturels. Par rapport à la plaine, les coûts de collecte (14 €/1000 l) sont supérieurs de 30 % et le lait produit en montagne n’échappe pas, pour une grande part, à la crise laitière « En parallèle, l’aide à l’amélioration de la valorisation du lait en zone de montagne a été supprimée avec la refonte des budgets de FranceAgriMer début 2015 », regrettent les coopératives. « Sans aide spécifique et rapide permettant d’amortir ces surcoûts, nous estimons que la production de lait conventionnel, servant à la fabrication de produits de grande consommation comme le lait ou les yaourts, pourrait cesser d’ici environ cinq ans, et l’ensemble de l’activité en incluant les productions à valeur ajoutée type AOP, dans les dix ans », explique Laurent Vial, secrétaire général de la FNCL et président de la section laitière Coop de France Rhône-Alpes. Cette aide à la collecte pourrait être budgétée « à travers du redéploiement des aides Feader », suggèrent les coopératives.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Revue Laitière Française se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui