RLF (Revue Laitière Française) 27 août 2015 à 08h00 | Par Hanne-Lys Meyer

Listeria monocytogenes

Abonnez-vous Réagir Imprimer

 

La Listeria monocytogenesdonne du fil à retordre aux usines d’où sortent des aliments prêts-à-consommer, car sa physiologie lui confère la faculté de persister à la surface des ateliers plusieurs mois à plusieurs années, même lorsque les procédures de nettoyage et désinfection sont correctement appliquées. Pour contrôler la présence du pathogène, les usines les plus vulnérables ont trouvé une solution : déshumidifier l’air, au quotidien, après ces opérations de nettoyage et désinfection. Mais quelles sont les conditions optimales de traitement? Aucune réponse scientifique n’avait été jusqu’ici apportée. Pour combler ce vide, le projet Ecosec a été lancé. Ce programme financé par l’ANR et dirigé par l’Anses fera l’objet d’un séminaire le 1er octobre à Clermont- Ferrand.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Revue Laitière Française se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui