RLF (Revue Laitière Française) 27 février 2014 à 08h00 | Par R.Lemoine

Olivier Malnuit, expert en gastronomie et journaliste - « Marier l’univers du glamour et celui des fromages »

Le « Cercle Officiel des Filles à Fromages Et plus si affinités », COFFE, est à sa 1600è adhésion. Sa genèse avec Olivier Malnuit, son initiateur.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Olivier Malnuit
Olivier Malnuit - © G. Landry

 

Comment êtes-vous venu à créer le Cercle Officiel des Filles à Fromages Et plus si affinités (COFFE) ?

Olivier Malnuit - J’ai toujours été fasciné par l’autocensure des médias sur les femmes et les fromages français. Pendant des années, journalistes et rédacteurs en chef ont fait comme si la féminité et l’élégance étaient des cultures opposées à celles des produits laitiers. D’un côté, je voyais des rédactions bâillonnées sur le sujet — « Les fromages, c’est trop clivant ! » m’a même dit un jour un grand patron de presse — , de l’autre, j’assistais à des dégustations de fromages entre filles d’une rare élégance et sensualité. Un vrai défilé de mode ! J’ai donc proposé à plusieurs personnalités comme la journaliste Elizabeth Tchoungui (Memô sur France Ô) ou les comédiennes Delphine Mc Carty, Donia Eden (à l’affiche de 24 jours d’Alexandre Arcady), Julie Boulanger, etc. de nous parler de leur relation personnelle, presque intime aux fromages dans les pages de Grand Seigneur, le magazine du plaisir à table. Et le résultat a fait l’effet d’une bombe…

 

De quelle façon ?

O. M. - Non seulement, ces filles s’avéraient d’authentiques passionnées de fromages, mais en plus, elles plaçaient les fromages français au coeur de leur séduction. Voire d’une certaine élégance de vie. C’était comme découvrir une nouvelle féminité à la française, toute en légèreté et gourmandise. Et le plus surprenant, c’est qu’elles ne vivaient pas leur passion dans la peur habituelle des régimes. Au contraire, elles avaient fait des fromages un atout de charme et de minceur, une hygiène de gastronome en quelque sorte… À ce moment-là, je me suis dit que si une dizaine d’amoureuses des fromages pouvaient tordre le cou aux clichés, c’est que toutes les femmes françaises étaient en fait des « filles à fromages ». Toutes les femmes et pourquoi pas aussi les hommes, allez savoir ! Avec les premières filles à fromages, nous avons donc créé le COFFE.

 

Quel est l’objet de ce Cercle ?

O. M. - Trinquer à la séduc- tion et l’élégance des fromages français autour d’un bon verre de vin ou d’une coupe de champagne, avec un maximum d’élégantes participantes. Mais les fromages restent toujours les stars de la soirée. Nous ne faisons que danser autour de petites merveilles servies sur un plateau.

 

Qui sont les filles à fromages et combien sont-elles ?

O. M. - Nous venons de fêter notre 1600è demande d’adhésion il y a quelques jours. Mille six cents « filles à fromages » (avec quelques « mecs à fromages » parmi elles) dans toute la France qui souhaitent venir aux prochains événements avec une amie, un copain, un mari ou un parent. Soit plus de 3 000 personnes attendues pour le grand rassemblement annuel des filles à fromages qui pourrait avoir lieu à Paris dès les premiers beaux jours. Pas mal pour des fromages dont certains nous disaient qu’ils n’intéressaient plus les femmes! Avez-vous l’intention de passer la main aux filles et comment? O. M. - Mais c’est déjà le cas ! Depuis le Big vernissage des filles à fromages à la Milk Factory qui a réuni près d’un demi-millier de personnes, nous avons désigné cinq ambassadrices (Amandine Chaignot, Delphine Depardieu, Farida la Foodista, Alexandra Rosenfeld et Maya Lauqué) et une porteparole officielle (Mounia Briya du restaurant Les Portes, Paris 11è) pour développer le mouvement un peu partout en France et à l’étranger.

L’exposition «FILLESAFROMAGES»
aura lieu du 7 février au
26 avril 2014 à la Milk Factory,
5, rue Paul Bert - Paris 11è
L’exposition «FILLESAFROMAGES» aura lieu du 7 février au 26 avril 2014 à la Milk Factory, 5, rue Paul Bert - Paris 11è - © r.d

 

IDENTITÉ

 

Olivier Malnuit, rédacteur en chef adjoint du magazine Technikart, créateur du magazine Grand Seigneur, le premier magazine culturel sur la cuisine. Il prépare un livre sur la nouvelle dimension culinaire des fromages français avec le fromager Xavier Thuret, intitulé « Fromages, le grand mix », et un livre sur les burgers gastronomiques et les fromages avec Victor Garnier, le créateur des restaurants Blend à Paris.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Revue Laitière Française se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui