RLF (Revue Laitière Française) 04 décembre 2017 à 08h00 | Par R.Lemoine

Plan Stratégique 2025 - Sodiaal à la conquête de la performance

Sodiaal annonce un nouveau plan stratégique à l'horizon 2025. Il vise à rapprocher la première coopérative française du niveau de rentabilité des leaders européens du secteur.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
« Ce plan stratégique est conçu dans
le respect de notre ADN de coopérative »,
souligne Damien Lacombe, président de Sodiaal.
« Ce plan stratégique est conçu dans le respect de notre ADN de coopérative », souligne Damien Lacombe, président de Sodiaal. - © X. Granet/Sodiaal

En 2011, Sodiaal doublait de taille en reprenant Entremont. Depuis, la première coopérative laitière a fusionné avec 3A, la CLHN, la Briarde, la Copab et Blâmont, engrangeant ainsi 600 millions de litres supplémentaires. Cette croissance a appelé des investissements de l'ordre de 100 millions d'euros par an, qui ont bénéficié notamment à l'outil Entremont et à la restructuration du lait de consommation (Candia, environ 1/4 du CA de Sodiaal) et servi à la préparation de la sortie des quotas avec Sodiaal 2020.

Le président, Damien Lacombe, parle de consolidation pour cette phase et annonce un nouveau plan stratégique pour 2025, baptisé «Value», qui vise à remettre la valeur au coeur de la stratégie du groupe. L'ambition du nouveau directeur général, arrivé en février dernier, Jorge Boucas, porteur du projet, est d'amener Sodiaal vers une rentabilité proche de celle des leaders européens du secteur. Ceci devrait se traduire par une croissance organique de 500 millions d'euros entre 2017 et 2025.

UN PLAN DE PERFORMANCE DE 150 MILLIONS D'EUROS

« Pour soutenir cette stratégie de valeur, nous devons investir 200 millions d'euros supplémentaires sur la période à venir, au-delà de nos investissements récurrents. L'objectif est de monter en gamme et de prioriser dans un premier temps la valeur par rapport aux volumes, en réorientant le mix-produits de Sodiaal vers les productions les mieux valorisées », explique Damien Lacombe.

Où trouver cet argent, alors que le résultat net de Sodiaal en 2016 est de 24 millions d'euros ? La nouvelle direction propose un plan de performance destiné à générer 150 millions d'euros d'économies sur quatre ans. Les actions portent sur l'optimisation des achats, la performance industrielle et l'adaptation des fonctions support. « À date, nous ne prévoyons pas de fermeture de sites. Nous avons besoin d'outils industriels là où sont nos adhérents coopérateurs. Ce plan a été établi dans le respect de l'ADN de la coopérative », rassure Damien Lacombe. Sodiaal compte plus de 70 sites de transformation en France. À la question de la répartition de la valeur, le président de la coopérative rappelle les résolutions votées par l'AG 2017 en juin dernier : un tiers du bénéfice revient aux producteurs sous forme de ristourne, un tiers sous forme de placement long terme dans la coopérative et un tiers est mis en réserve impartageable de façon à continuer à investir. « On ne peut pas nous reprocher de ne pas être transparents sur le partage de la valeur », souligne-t-il, en écho aux États généraux de l'alimentation. Par ailleurs, lors de la prochaine AG en juin 2018, la nouvelle formule de calcul du prix du lait, en test aujourd'hui, sera proposée au vote.

« La répartition de la richesse et le nouveau prix Sodiaal permettent de baliser notre plan stratégique », ajoute le président. « Le prix sera unique pour tous les adhérents. Il diffèrera selon la segmentation AOP, bio et demain pâturage. Notre volonté est d'ancrer durablement de nouveaux segments de marché afin de répartir la valeur à l'ensemble des adhérents. Les EGA nous aident à porter ce discours auprès de la grande distribution », poursuit-il.

ET LA DYNAMIQUE DES JOINT VENTURES...

Enfin, pour amener Sodiaal à figurer dans le top 5 des entreprises laitières en termes de performance, l'équipe dirigeante compte aussi sur la dynamique des joint-ventures avec Général Mills (Yoplait), Savencia (CF&R) et Laïta (Régilait), qui comptent pour plus de 20 % du chiffre d'affaires de la coopérative et sont en bonne santé financière.

EXEMPLES DE MONTÉE EN GAMME DU MIX-PRODUITS

o Le pôle Fromages : Sodiaal se fixe l'objectif d'accroître sa part de marché sur les AOP/IGP, en France où le groupe est déjà leader, et de devenir n°1 en Allemagne, en Belgique, en Italie et en Espagne.

o Le pôle Lait/crème/beurre : Sodiaal visera notamment à muscler l'offre sur les segments spécifiques en croissance : le bio, les vitaminés, les gourmands, et à revaloriser en parallèle le coeur de gamme.

o La Nutrition infantile : ce marché en croissance de 10 % par an en Asie, fait désormais l'objet d'un pôle distinct. La stratégie est d'accroître la part des laits bio et des laits spéciaux dans le mix, et de cibler le BtoC premium (e-commerce, magasins spécialisés).

o Le pôle Ingrédients (sérum) : Sodiaal augmentera ses capacités de production et élargira le champ d'application du sérum déminéralisé pour conforter sa position de leader mondial.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Revue Laitière Française se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui