RLF (Revue Laitière Française) 14 février 2013 à 10h09 | Par H-L.Meyer

POUDRES LAITIÈRES - GEA signe avec la Laiterie de Montaigu

Chez GEA, les projets ne se sont jamais autant bousculés. Le spécialiste des procédés de production de poudres ajoute une nouvelle commande à un carnet quasi-rempli pour les deux ans à venir.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Cette fois, GEA signe un contrat avec la Laiterie de Montaigu. Fort du savoir-faire de sa filiale Niro, l’équipementier s’engage à fournir à l’industriel spécialiste des laits infantiles et ingrédients nutritionnels en poudre, un outil d’évaporation, de traitement thermique et de séchage d’une capacité annuelle de 17000 tonnes. La livraison est prévue en 2014. La Laiterie de Montaigu veut, grâce à cette future unité soutenue par un investissement global de 30 millions d’euros, asseoir sa renommée et grossir ses exportations à l’international.
FONTERRA Alors que la demande asiatique n’a jamais été aussi forte et que les quotas laitiers seront supprimés en 2015, les projets de nouvelles usines s’accélèrent dans l’industrie des poudres laitières, et pas seulement en Europe : les transformateurs néozélandais, aussi, sont lancés dans la course à l’augmentation des capacités. Et certains chantiers sont gigantesques. Fonterra a ainsi commandé un premier sécheur d’une capacité de 15 tonnes par heure, puis un deuxième d’une capacité de 30 tonnes par heure. L’un et l’autre seront intégrés à une usine, dans la région de Darfield dans le sud de l’île, qui transformera 4,4 millions de lait par jour, soit la production journalière de 260000 vaches. GEA fournira l’usine complète, depuis la réception du lait jusqu’au conditionnement. Moyennant un investissement de plus de 70 millions d’euros, l’unité sera prête en août 2013. Ce sera la septième usine construire de zéro commandée à GEA par Fonterra en cinq ans.

"Nous voulons poursuivre notre fort développement à l’international et asseoir notre renommée dans le segment des laits infantiles haut de gamme. C’est pourquoi nous avons décidé de nous doter d’une nouvelle usine, sur le même site que notre unité actuelle. À terme, le projet nous permettra d’atteindre une capacité globale de production de 25 000 tonnes au lieu de 8500 tonnes cette année. Le projet sera réalisé en collaboration avec le cabinet Archi Urba Déco et plusieurs équipementiers dont GEA. »

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Revue Laitière Française se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui