RLF (Revue Laitière Française) 22 mars 2016 à 08h00 | Par Atla

Pour relancer ses exportations, la Nouvelle-Zélande baisse son taux directeur

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Le 10 mars, la banque centrale néo-zélandaise (RBNZ) a pris la décision de baisser son taux directeur, induisant un décrochement du dollar néo-zélandais. Elle a averti par communiqué que d’autres baisses pourraient suivre. Cette stratégie vise à favoriser les exportations, notamment du lait. La veille, le ministre néozélandais des Finances, Bill English, avait indiqué que l’industrie laitière de son pays était confrontée à un scénario « grave ou extrême », tout en excluant un plan d’aide aux éleveurs. « La question est, outre la détresse de l’industrie laitière, l’impact de ses difficultés sur l’économie […]. Tout indique qu’elles auront un impact, mais bien moindre que sur le secteur », a-t-il avancé. La coopérative néo-zélandaise Fonterra, première exportatrice mondiale de lait, a récemment annoncé à ses producteurs une nouvelle baisse du prix du lait, passant à 3,90 dollars néo-zélandais le kilo de matière sèche, soit 173 euros pour 1 000 litres à 38/32. Il y a deux ans, en période d’achat massif par la Chine, le prix était de 8,65 dollars.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Revue Laitière Française se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Revue Laitière Française
Les brèves
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui