RLF (Revue Laitière Française) 13 avril 2016 à 08h00 | Par Sabine Carantino

Syndifrais valorise la nutrition

Les fabricants de produits laitiers frais restent optimistes face à des chiffres de marché et de production peu encourageants. Ils mettent en avant leurs atouts nutritionnels, d’autant plus que la recherche en nutrition avance.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Convaincu des valeurs
nutritionnelles des produits
laitiers frais, Syndifrais
en a fait le thème de
son assemblée générale.
Convaincu des valeurs nutritionnelles des produits laitiers frais, Syndifrais en a fait le thème de son assemblée générale. - © J.-F. Mallet - Cniel

«Les Produits Laitiers Frais, et si on revenait à l’essentiel ? », telle a été la thématique retenue par Syndifrais pour son assemblée générale, le 1er avril 2016, à la Maison du Lait à Paris. Plutôt inédite, cette thématique a mis l’accent sur la nutrition et non sur l’économie, comme les autres années. « Les chiffres globaux du marché et de la production sont encore mal orientés, mais ce n’est pas une fatalité », a tenu à souligner Jérôme Servières, président de Syndifrais. « Nous restons persuadés que les valeurs nutritionnelles portées par les produits laitiers vont nous aider à retrouver une dynamique. C’est d’ailleurs un peu pour cela que nous avons choisi cette thématique. »


En valeur, le marché représente
4,7 milliards d’euros, en recul 
de 1,5 % par rapport à 2014.
En valeur, le marché représente 4,7 milliards d’euros, en recul de 1,5 % par rapport à 2014. - © Source : IRI – Nielsen pour le Cniel

 

DES SIGNAUX POSITIFS

Le marché global des ultrafrais laitiers a, en effet, reculé de 1,7 % en volume sur l’année 2015 et de 1,5 % en valeur (chiffres IRI pour le Cniel). Les fabrications sont également apparues en recul de 1,1 % par rapport à 2014, à 3,3 millions de tonnes (crème incluse), principalement à cause des yaourts et des laits fermentés (- 2,8 %).

Toutefois, certains signaux sont très positifs. Le e-commerce GSA (c’est-à-dire le drive adossé à une enseigne) est le seul circuit à avoir généré des ventes supplémentaires (10 000 tonnes en 2015). Le bio s’est révélé toujours dynamique, tant en marché (+ 13,8 % en volume) qu’en production (+ 3,8 %).

Des volumes fabriqués en France qui n’excèdent toutefois pas 2 % de la production totale de l’ultrafrais laitier et 2,5 % des ventes totales. Enfin, l’innovation produit « a encore payé », en témoigne le succès des yaourts hyper-protéinés (14 200 tonnes vendues en 2015). Et puis, malgré le recul de la consommation, les Français affirment toujours apprécier les produits laitiers : 92 % les trouvent « vraiment bons » (baromètre Cniel-CSA 2014). Syndifrais a ainsi décidé de rappeler quelques évidences : les produits laitiers frais sont des petits plaisirs quotidiens, accessibles à tous et bénéfiques pour la santé. « Les dernières études montrent que les grands consommateurs de produits laitiers frais ont un profil alimentaire plus satisfaisant nutritionnellement que les faibles consommateurs », a par exemple rappelé Anne-Lise Lepourry, directrice Qualité et développement des Maîtres Laitiers du Cotentin, et membre de la commission Nutrition de Syndifrais.

Autres évidences : les produits laitiers frais participent à l’apport en calcium, en protéines et en certaines vitamines à tous les âges de la vie. Les produits fermentés offrent une excellente digestibilité, et les bactéries lactiques qu’ils contiennent, dont de nombreuses propriétés restent encore à découvrir, ont un rôle essentiel.

Selon le professeur Jean-Louis Bresson, pédiatre à l’hôpital Necker-enfants malades et président de la mission scientifique de Syndifrais, « les derniers travaux de recherche, financés par la mission et le Cniel, ont montré que les bactéries lactiques interagissent avec le microbiote intestinal et contribuent à la protection du tube digestif, et que la matrice laitière préserve les bactéries lactiques en cours de digestion ».

- © S. Carantino

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Revue Laitière Française se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Revue Laitière Française
Les brèves
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui