RLF (Revue Laitière Française) 31 octobre 2014 à 08h00 | Par R.L.

Un identifiant visuel collectif pour les laits collectés et conditionnés en France

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © R.d

 

Syndilait, le syndicat qui regroupe les fabricants français de lait de consommation, tire la sonnette d'alarme : « Cette filière, qui représente 24 000 emplois en France, dont 6 000 directs, est aujourd'hui en grand danger et risque à terme de disparaitre », souligne un communiqué. Les professionnels sont, en effet, confrontés à des conditions de marché de plus en plus difficiles, avec une guerre des prix entre distributeurs et un afflux croissant de laits d'importation qui déstabilise la filière française. Une situation favorisée en ce moment par une disponibilité importante de lait au niveau européen (forte collecte et embargo russe) qui devrait s'accentuer avec la levée des quotas laitiers en 2015.

 

HAUSSE DE IMPORTATIONS

« Dans les six prochains mois, alors que la consommation française reste atone, cette offre étrangère supplémentaire se substituant à l'offre française devrait faire bondir les importations de + 40 % », estime Syndilait. Cette augmentation représentera 100 millions de litres de lait supplémentaires sur le marché français. À titre de comparaison, ce volume correspond à la production d'une laiterie employant plus de 150 collaborateurs et s'approvisionnant auprès de 200 fermes en France, menaçant ainsi 1 200 emplois directs et indirects. Au total, sur l'ensemble de l'année 2014, les importations devraient atteindre le niveau record de 10 % des laits vendus en France, contre 7 % en 2013.

Alors même que la filière s'est réorganisée en rendant son outil industriel compétitif, les professionnels, représentés par Syndilait, en appellent à l'engagement citoyen des consommateurs qui peuvent dès aujourd'hui repérer le pays d'origine du lait, grâce à l'estampille sanitaire figurant sur les emballages et commençant par FR pour la France.

Mais les professionnels veulent aller plus loin. Ils mènent actuellement une réflexion sur une démarche collective d'identification et de valorisation des laits collectés et conditionnés en France. Celleci doit aboutir, avant la fin de l'année 2014, à la création d'un identifiant visuel collectif, qui sera porté sur les emballages des produits et permettra au consommateur de facilement identifier les laits collectés et conditionnés en France.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Revue Laitière Française se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui