RLF (Revue Laitière Française) 25 juin 2013 à 09h30 | Par R.Lemoine

Terra Lacta, une nouvelle organisation

Désormais partenaire du groupe Bongrain, Terra Lacta s'offre une nouvelle organisation. La coopérative garde la collecte mais aussi le lait de consommation. Bongrain affirme de son côté sa proximité avec la coopération.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

 

L'assemblée générale de Terra lacta a approuvé le protocole d'accord avec le groupe Bongrain. Alain Lebret, le président, a obtenu l'adhésion de plus de 90 % des délégués des 20 sections de la coopérative à ce projet de rapprochement. « Bongrain est un groupe reconnu mondialement qui a l'habitude de travailler avec les coopératives. Il a aussi à son compte le respect des territoires avec le maintien des activités localement ; rejoignant ainsi les valeurs de la coopération », souligne Alain Lebret. Dans la pratique, ceci se traduit par la création d'une filiale autour des fromages de chèvre et des spécialités au lait de vache, dont le siège sera à Poitiers et dont Bongrain prend la majorité avec 51% des parts. Elle sera baptisée Les Fromageries Lescure. Celle-ci regroupera les sites Terra lacta de fromages de chèvre, mais aussi ceux réservés aux spécialités au lait de vache comme Le Mottin charentais. Les Fromageries Lescure Compteront trois usines : Saint Loup sur Thouet (79), Saint Michel en L'Herm (85) et Caussade (82) et produiront 18 000 tonnes de fromages de chèvre et 5 000 tonnes de fromages de vache avec une collecte de 130 millions de litres de lait en chèvre et de 50 à 60 millions de litres en lait de vache. « Terra Lacta, qui collecte le quart du lait de chèvre en France, nous permettra de nous affirmer sur ce marché », confirme Robert Brzusczak, directeur général délégué de Bongrain. Le groupe possède à travers Fromarsac, une marque dans ce secteur : Chavroux (en France et Chavrie aux Etats-Unis).

 

Création des Fromageries Lescure

 

Pour les activités crème et beurre, caséines et poudre, camembert et coulommiers, Terra Lacta rejoint la CLE en prenant des actions à hauteur de son apport d'actif (en cours de définition). Pour coordonner les activités autour du beurre (E&V et le beurre AOP Charentes Poitou ainsi que les beurres et crèmes industriels des deux groupes dont Corman), la Société des beurres d'Europe devrait voir le jour. « Nous tenions à pouvoir séparer le métier du beurre des autres activités de Bongrain de façon à mieux suivre le marché du beurre AOP Charentes-Poitou. Terra Lacta apporte 20 000 tonnes de beurre à la CLE et deux usines à Surgères (17) et Claix (16) », précise Alian Lebret. Les activités poudres et caséines rejoignent elles Armor Protéines (Surgères et Champdeniers (79)) ; soit 40 000 tonnes de poudres et 5 000 tonnes de caséines. Pour le camembert et le coulommiers, une nouvelle société devrait être constituée. « Diverses options sont à l'étude pour loger ces métiers en tenant compte du cadre strict du droit de la concurrence », commente Robert Brzusczak.

 

Le lait de consommation confié à Orlait

 

L'activité lait de consommation de Terra Lacta reste dans le giron de la Coopérative mais subit un grand toilettage : fermeture de l'usine de Mareuil sur Lay (85) fin mars 2014 et création d'une filiale 100 % Terra Lacta au sein de la coopérative qui regroupera les usines lait de consommation dans la Société laitière des volcans d'Auvergne (usine d' Ausance, ancienne usine de Comalait, aquise auprès du fondateur d'Orlait, Roger-François Beguinot) et Thaix (ancienne usine Toury aujourd'hui remise à flot). Cette filiale adhèrera à Orlait pour la commercialisation. « Terra Lacta devrait passer de 350 millions de litres de lait conditionné à 300 Ml. La collecte de la région Charentes-Poitou devrait en partie être réservée à l'AOP beurre qui permet une meilleure valorisation », rapporte Alain Lebré. Enfin, le site de la laiterie de Bougon (79) a été repris par Poitou Chèvre implantée à la Mothe-Saint-Héray et dont Terra lacta était actionnaire à 49 % depuis 1993. La fromagerie transforme du lait fourni par Terra Lacta. Frédéric Rongeon, co-dirigeant avec son frère, transférera l'intégralité des activités ainsi que son personnel (45 salariés) dans les locaux de Bougon ; le site de la Mothe étant en fin de vie. Cette solution permet de conserver la fabrication du Bougon boîte sur place tout en revenant à un fromage plus traditionnel et typé. Bougon boite devrait rejoindre l'offre commerciale de Bongrain.

 

AVIS DE BONGRAIN

 

Robert Brzusczak, directeur général délégué de Bongrain.

« NOUS SOMMES POUR UNE APPROCHE EN SYNERGIE AVEC LA COOPÉRATION »

 

« Notre philosophie n’est pas de racheter l’activité des coopératives, mais de travailler en partenariat avec celles-ci, leur offrant nos forces vives en recherche et développement, en marketing, en commercialisation notamment à l’export…, tout en essayant d’associer les coopératives au business. C’est le cas dans la CLE avec Agrial qui nous apporte 900 millions de litres de lait et demain avec Terra Lacta dans le lait de vache et le lait de chèvre. Cette alliance va permettre par ailleurs de garantir un avenir à la production laitière en Charentes-Poitou. Notre engagement se fait sur la durée. Nous attachons de l’importance à une idée de filière. Nous souhaitons valoriser un patrimoine, un professionnalisme, additionner au lieu de soustraire. C’est important que la filière lait France se fortifie. La restructuration a tardé. Nous en payons les conséquences aujourd’hui. » Propos recuillis par Rita Lemoine

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Revue Laitière Française se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui