RLF (Revue Laitière Française) 27 août 2015 à 08h00 | Par A-M. Paulais

Vers un étiquetage nutritionnel plus juste

Abonnez-vous Réagir Imprimer

 

Selon la dernière étude réalisée en ligne par OpinionWay (du 26 février au 3 mars 2015), à la demande de l’Ania, quatre consommateurs sur dix ont le sentiment que les étiquettes ne leur apportent pas les informations suffisantes. Mais surtout, une majorité (54 % précisément) estime que les industries alimentaires n’informent pas honnêtement les consommateurs et attendent un étiquetage clair, juste et rapidement compréhensible.

Le FFAS (Fonds français pour l’alimentation et la santé) s’est penché sur les différents dispositifs graphiques d’informations nutritionnelles actuellement déployés en France et en Europe(1) pour en mesurer l’impact, l’intérêt et les limites. Ses travaux font ressortir qu’aucun de ces systèmes ne répond à toutes les exigences du règlement INCO. Le Fonds recommande que les dispositifs soient établis en prenant en considération les questions que se posent quotidiennement les consommateurs sans en soulever d’autres et préconise d’apporter des informations sur les fréquences de consommation sur une période donnée et sur la taille des portions, en indiquant ce que représente une portion « raisonnable » de tel ou tel aliment.

 

MAUVAISE INTERPRÉTATION POSSIBLE

Le FFAS met également en garde contre la mauvaise interprétation possible des systèmes coloriels : le rouge, par exemple, a toutes les chances d’être compris comme une interdiction alors qu’il s’agit seulement de modérer la consommation des aliments, qui en sont porteurs. De son côté, UFC-Que Choisir, favorable au système coloriel à cinq couleurs Rayner, estime qu’il est nécessaire de prendre en compte les objections des professionnels et que des solutions existent : expliquer sur les étiquetages que les couleurs correspondent non pas à des consignes mais à des recommandations ou encore, concernant la fréquence de consommation, compléter le dispositif par des indication exprimées de manière générale et non chiffrées du type « À consommer occasionnellement/ modérément/fréquemment ». Les optimisations semblent donc encore nécessaires !

 

(1) : DA/AR, Indications de consommation, Fréquences de consommation, My Choice, Echelle nutritionnelle, Feux tricolores, Echelle étoilée, SAIN et LIM.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Revue Laitière Française se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui