Si vous ne parvenez pas à lire correctement ce mail, cliquez-ici

L'édito

Du bio pour tous ?

Dossier de mars de la RLF

Le bio est-il amené à devenir la norme ? Leclerc a annoncé l'ouverture prochainement de 200 magasins spécialisés. Carrefour aussi veut s'y consacrer dans son plan de transformation 2022. Monoprix pousse son enseigne Naturalia et multiplie les produits bio à sa marque… De son côté, le gouvernement veut aussi imposer le bio, notamment à la table des écoliers. Dans un souci de segmentation et de montée en gamme pour une meilleure valorisation du lait, le secteur s'engage, dans son plan de filière, à doubler la collecte de lait de vache bio dans cinq ans. Celle-ci ne représente aujourd'hui que 2,5 % de la production nationale. Porté par les attentes de la société, une offre plus diversifiée et des prix plus accessibles, le bio progresse et c'est tant mieux. Mais qu'en est-il de la rétribution des producteurs demain ? Aujourd'hui, le niveau des prix payés les encourage à investir. Mais si l'arrivée massive de la grande distribution est synonyme de développement, elle est aussi porteuse de crainte. Car la démocratisation pourrait engendrer une pression sur les prix, favoriser les importations et décourager les producteurs. Or, une chose est sûre, la valorisation du lait reste le premier moteur de la production de lait bio. Quelle compatibilité avec " des prix accessibles à tous, pour des produits sains et bons ", un des axes forts des États généraux de l'alimentation ?

Rita Lemoine

A LA UNE

L’usine de 11000 m² est installée sur le site de Créhen. Des investissements complémentaires ont été réalisés en amont sur les sites de Landerneau et Ploudaniel pour le traitement du lactosérum. Dans sa stratégie de valorisation des protéines et de développement à l'international, Laïta s'est dotée d'une unité de lait infantile et de poudre premium pour un investissement total de 80 [...]

L'actualité

« Établir un partage en temps réel des enjeux, des objectifs et des difficultés » Dans son plan de filière, l'Interprofession laitière s'engage à intégrer les acteurs du commerce et de la distribution. Jacques Creyssel, délégué général de la FCD, s'en réjouit. [...]
liseret
Produits frais : Les matières premières ont fortement poussé les coûts à la hausse Fruits, œufs, vanille et crème, emballages, logistique[...] En 2017, l'impact des matières premières sur les coûts de produits frais a été important. 2018 semble suivre la tendance. [...]
liseret
Antoine Fiévet, PDG de Bel, et Gilles Pousse, président de l’APBO L'Association des producteurs de lait Bel Ouest (APBO) et le groupe Bel ont officialisé un accord inédit pour une meilleure valorisation du lait. [...]
liseret
La Semaine verte, à Berlin, l’équivalent du Salon international de l’agriculture à Paris, est un rendez-vous majeur pour le monde agricole et agroalimentaire allemand. Une autre agriculture, une autre alimentation et une autre politique agricole… Des revendications qui, de l'autre côté du Rhin, font échos aux États généraux de l'alimentation. [...]
liseret
Les produits laitiers enrichis sont l’une des  sources de vitamine D, par ailleurs essentiellement  synthétisée par l’organisme. Les études s'accordent sur les carences d'une large part de la population européenne en vitamine D. Mais l'amélioration des apports via l'enrichissement des aliments pose toujours question. [...]

 

agendaHeader
20/03 Anuga Food Tec Collogne
20/03 M.A.D.E. Paris
agendaFooter
liseret
06/03 Chine
liseret

Le dernier numéro

La couverture de la revue Revue Laitière Française 779 du mois de mars

Abonnez-vous sur :

Abonnez-vous sur la boutique Réussir

Contactez-nous :



Contact: Laëtitia REGNIER
adresseAdresse : REUSSIR SA
1 rue Léopold Sédar Senghor
CS 20022
14902 CAEN CEDEX 9
téléphoneTél. : 02 31 35 77 03
faxFax : 02 31 35 77 18
Mail : rlf.abo@reussir.fr

liseret

Mes paramètres

› Gérer mon compte
› Se désinscrire
› Pour être certain de recevoir votre lettre d'information, ajouter newsletter@reussir.fr à votre carnet d'adresse