RLF (Revue Laitière Française) 14 mai 2018 à 16h00 | Par Gérard Calbrix

Nouvel accord commercial bilatéral UE- Mexique

Abonnez-vous Réagir Imprimer

L'accord devait être ratifié et être mis en œuvre fin 2019.

L’Union européenne et le Mexique viennent de conclure la négociation en cours pour la rénovation de l’accord précédent, qui datait de 2000, par la signature d’un nouvel accord commercial bilatéral. Le secteur laitier européen est très satisfait de cet accord qui va permettre d’ouvrir le marché mexicain aux produits laitiers européens.

Le Mexique est un des plus gros importateurs mondiaux de produits laitiers, en particulier pour la poudre de lait écrémé et les fromages, et ne couvre que 81 % de ses besoins par la production nationale. L’accord prévoit l’ouverture progressive sur cinq ans de contingents d’importations de fromages européens au Mexique avec mise à zéro des droits de douane pour un volume annuel de 5 000 tonnes de fromages frais et fromages fondus et un volume de 20 000 tonnes pour les autres fromages. Les fromages à pâte persillée européens pourront entrer sans limitation de volume sur le marché mexicain à droits zéro. Un contingent annuel sans droit de douane sera ouvert sur le marché mexicain pour 30 000 tonnes de poudre de lait écrémé à l’entrée en vigueur de l’accord, qui monteront à 50 000 tonnes après cinq ans.

Les préparations laitières européennes bénéficieront de contingents tarifaires pour un total de 13 000 tonnes. Enfin, les droits sur les laits infantiles européens seront réduits de 50 % en cinq ans par rapport au niveau actuel.

Sur le volet des indications géographiques, l’accord conclu prévoit la protection sur le marché mexicain de 340 produits agricoles européens sous indications géographiques, comme le comté pour la France. L’accord de principe ne précise pas sous quelles dénominations seront protégées ces indications géographiques. Dans ce domaine, le fromage espagnol manchego a fait l’objet d’une âpre négociation avec le Mexique, qui est un gros producteur d’une imitation de manchego au lait de vache.

Cet accord fera l’objet de discussions techniques sur ses modalités de mise en œuvre en 2018 et pourrait être ratifié par les deux parties courant 2019 pour une mise en œuvre effective fin 2019.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Revue Laitière Française se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Revue Laitière Française

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui